Articles, photos, gravures

Articles ❯ Les monuments ❯ Monument de 1557 à Montescourt

Monument de 1557 à Montescourt

Depuis le 2 août 1557, Saint-Quentin est assiégée par les troupes de Philippe II d’Espagne Ce monument rend hommage à ces hommes qui laissèrent leur vie en tentant de délivrer la ville. Le 10 août 1557, l’armée française conduite par le Connétable Anne de Montmorency, doit battre en retraite et est anéantie à Montescourt.  Plus de 10 000 soldats français seront tués ou faits prisonniers. Parmi les morts 600 nobles dont le duc d’Enghien.  Catherine Lallier, l’épouse du mayeur Varlet de Gibercourt fit ensevelir les corps des soldats tués dans un endroit qu’on nommera le Cimetière-le-Piteux. C’est près de cet endroit qu’un comité qui s’était formé en 1899, sous la présidence du sénateur Sébline veut ériger un monument. Elle lèvera une souscription et le monument sera terminé en mai 1902.

  Il sera installé à la limite des territoires de Montescourt et de Gibercourt à l’endroit où la lutte fut la plus sanglante, au bord de la route Saint-Quentin-Soissons. Il était même visible des gens qui prenaient le train.  

Il est  l’œuvre de l’architecte Paul Bénard. Il est en forme de pyramide, en pierre de Savonnières, reposant sur un socle de granit beige. Sa hauteur totale est de 6 mètres. Il porte l’inscription :

DANS CETTE PLAINE

LE DIXIÈME JOUR DU MOIS D’AOÛT

DE L’AN 1557

A ÉTÉ LIVRÉE LA BATAILLE

DITE DE SAINT-QUENTIN

OU DE SAINT-LAURENT

Le monument fut détruit en 1917 et reconstruit en 1924, puis restauré en 1969 et 2017.

 

Retour en haut