MENU

L'école de Plein-air

Articles / Saint-Quentin à travers les cartes postales / L'école de Plein-air

L’école de Plein air et l'aperçu d'un quartier qui a bien changé. Nous n'avons  pas de date précise de la photographie.
En 1919, les Saint-Quentinois vivaient dans des conditions d’hygiène déplorables, dans des baraques construites à la hâte. De nombreux cas de tuberculose étaient signalés. En 1923 Geneviève Coulon, Vice-Présidente de l'association « l’École pour l’École », offrait à la ville une somme d'argent pour l’édification d’une école de Plein air. Le site choisi était un immense terrain laissé libre depuis la destruction de la caserne du 87ème et cédé à la ville en 1922.
Dans cette école modèle, on allait privilégier l’hygiène. Le matin, dès leur arrivée, les enfants étaient auscultés, faisaient leur toilette, prenaient le petit déjeuner, se lavaient les mains et se brossaient les dents.
Les classes étaient orientées de façon à être ensoleillées le plus possible avec de grandes baies vitrées. Les élèves pouvaient faire la sieste sur le toit-terrasse et de la gymnastique dans la cour. Avant de rentrer chez eux, ils goûtaient, prenaient une douche et le soir, il leur était recommandé d’aller coucher tôt.
L’école fermera en juin 1998.

Commentaires

Laisser un commentaire




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.