MENU

Audience à la cour d'Assises de Laon, 20 février 1852

Articles / Nouvelles d'Autrefois / Audience à la cour d'Assises de Laon, 20 février 1852

Le nommé Jules Correaux, manouvrier, demeurant à Saint-Quentin, se présente devant le jury avec de mauvais ascendant ; aussi le ministère public, M. de Romance, substitut de M ; le Procureur de la république, se montre-t-il fort peu disposé à concéder des circonstances atténuantes à l’accusé qui pourtant, mais trop tardivement suivant l’organe de la loi, se reconnait coupable d’un vol commis la nuit, dans une maison habitée, à l’aide d’escalade, d’effets mobiliers et de marchandises. Le verdict du jury n’ayant pas été modifié par des circonstances atténuantes, Correaux a été condamné à 5 ans de travaux forcés.

Commentaires

Laisser un commentaire




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.