MENU

Ce jour-là, le 18 mars 1917

Articles / Ce jour-là / Ce jour-là, le 18 mars 1917

Ce jour-là, le 18 mars 1917

Le 18 mars 1917, vers 17 heures, la ville est vidée totalement de ses habitants. Dans le dernier train prennent place la municipalité, les agents du Ravitaillement, le personnel de l'Hôtel-Dieu et les Sapeurs-pompiers. Le maire Arthur Gibert et le secrétaire général Léon Ancelet avaient auparavant accompagné à la gare tous les jours leurs administrés qui partaient. Ce sera la fin de l'évacuation des Saint-Quentinois, imposée par les Allemands. La ville ne comptera, alors, plus qu'une cinquantaine d'habitants, restés pour gérer les affaires techniques.

Commentaires

Laisser un commentaire




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.