Société Académique de Saint-Quentin

Le pastelliste Maurice Quentin de La Tour, une renommée qui n’attend pas le nombre des années.

Articles ❯ Pêle-mêle chronique

Le pastelliste Maurice Quentin de La Tour, une renommée qui n’attend pas le nombre des années.

 

   Le pastelliste, né en 1704,  il y aura bientôt 320 ans,  son talent,  est une des fiertés et des célébrités de sa ville natale. Son célèbre autoportrait, dans lequel il se représente coiffé d’un large béret de taffetas noir, accroché aux cimaises du Musée d’Art Antoine Lécuyer de Saint-Quentin, en a été le vecteur d’une renommée qui a traversé les siècles, et  l’a transformé en totem identitaire, inspirant  nombre d’ artistes contemporains, pour illustrer différents supports culturels et promotionnels.  En voici quelques exemples parmi d’autres : d’abord une reconnaissance nationale en 1957 par l’émission d’un timbre- poste, ce à quoi s’était consacrée avec pugnacité  l’Union philatéliste  saint-Quentinoise.

     

   Plus près de nous, en 1976, son autoportrait fut choisi pour illustrer le nouveau billet de 50 Francs de la Banque de France, faisant suite à celui d’un autre axonais : Racine. Le billet 50 Francs Quentin de La Tour est de ceux qui ont connu une longue carrière puisqu’il fut imprimé jusqu’en 1992. Sans doute beaucoup de saint-quentinois en conservent-ils un de ces billets de 50 Francs dans un tiroir. Signalons cette particularité de la représentation puisque sur une face il est représenté devant le château de Versailles avec le béret qui retombe sur le côté gauche, et sur l’autre face, posant devant la façade de l’Hôtel de ville de Saint-Quentin, avec cette fois le béret qui retombe sur le côté droit du visage.

     

   On retrouve encore le même thème exploité par les graveurs de médailles, telle celle éditée en 2011 par la Monnaie de Paris, avec le buste du pastelliste tel que le laisse deviner son actuel monument place de l’Hôtel de Ville.

     

   Autre médaille récemment entrée dans les collections du Musée de la Société Académique, et qui est issue d’une série thématique sur différents  billets de banque. On y voit ainsi inclus dans le flanc de cette médaille une réduction  minorée du billet de 50 Francs sous le buste de notre pastelliste coiffé de son célèbre béret,  avec la silhouette en arrière- plan de l’Hôtel de Ville de Saint-Quentin.   

     

Retour en haut de page