Société Académique de Saint-Quentin

Quelques belles médailles tirées des collections de la Société Académique de Saint-Quentin

Articles ❯ Pêle-mêle chronique

Quelques belles médailles tirées des collections de la Société Académique de Saint-Quentin

   C’est sous les auspices de la Chambre de Commerce de Saint-Quentin que fut créée en 1868 la Société Industrielle de Saint-Quentin et de l’Aisne. Ce qui constituait alors l’univers industriel de cette époque est rappelé dans cet intéressant bas -relief qui orne encore de nos jours le dessus de la porte d’entrée du 48 de la rue Raspail de Saint-Quentin. Cet ensemble, de facture classique,  nous montre l’industrie personnifiée par un personnage féminin vêtu à l’antique, portant une couronne radiée, et présentant de la main droite un rameau d’olivier, symbole de paix et de prospérité. De part et d’autre de ce  personnage central sont disposés des symboles de machines de cette époque et de ce que produisait alors la région : à droite pantographe et métier à tisser évoquent la longue tradition d’une ville du textile ; à gauche une cornue sur son trépied pour l’industrie chimique auprès d’instruments aratoires mêlés à une gerbe de blé montrant la richesse d’une région agricole.

              

 

                 Photo fronton du portail                                          photo médaille n° d’inventaire : B4- 1131

   C’est exactement le motif que nous retrouvons sur les médailles frappées par la Société Industrielle. Ces médailles étaient destinées d’une part à récompenser des prix d’excellence, et d’autre part à fidéliser un salariat par une politique de mise à l’honneur de l’ancienneté par la remise de ces médailles lors de cérémonies publiques. Ajoutons que  la remise  de ces médailles s’accompagnait toujours d’une gratification bien venue, et qui augmentait avec l’ancienneté du récipiendaire dans l’entreprise qui l’employait. C’est ce que l’on appelait alors « le paternalisme patronal ».

   Dans la décennie des années 1980 la Société est rebaptisée Société Industrielle et Commerciale de l’Aisne. Cette nouvelle médaille datée de 1988 se rajeunit d’un graphisme plus contemporain, avec le buste d’un homme de profil gauche placé devant une roue dentée censée représenter les arts métallurgiques, avec l’inscription  « SOCIETE INDUSTRIELLE ET COMMERCIALE DE L’AISNE FONDEE EN 1868 ». C’est au revers  que sont représentés  les symboles des productions de notre région,  en adéquation avec le machinisme moderne. Notons encore le très élégant graphisme de la gerbe de blé entouré de références à l’industrie textile. Dans la réserve centrale de cette médaille sont inscrits le nom du récipiendaire, la date de remise de cette médaille et le nom de l’entreprise qui l’emploie.

    

 Photos  médaille  droit et revers(collection particulière)

   Enfin sur cette dernière médaille, datée de 1994, belle  représentation du concept physique des quatre éléments primordiaux : le feu, l’air, l’eau et le feu, parfaitement maîtrisés par le travail de l’être humain, dont il  profite aujourd’hui des bienfaits. Cette belle médaille, signée Lallemand, est une véritable œuvre de création personnelle, dans laquelle est parfaitement défini le principe de la parité, avec la présence de deux hommes et de deux femmes associés à une définition. Notons pour terminer que le revers de cette médaille porte, sur son revers, les inscriptions référentielles de  la Société Industrielle.

      

Photo médaille  n° d’inventaire B 4- 1135

Retour en haut de page