Société Académique de Saint-Quentin

Porte de l'hôtel des canonniers

Articles ❯ Saint-Quentin à travers les cartes postales

Porte de l'hôtel des canonniers

 

La porte de l’hôtel des Canonniers (militaires en charge des canons) et des Arquebusiers (soldats armés d’une arquebuse) se trouve dans la rue du même nom, un peu plus bas que la Médiathèque.
En 1907, cette porte était très abîmée, le propriétaire, M. Gronnier, demande à Jules Hachet, architecte, de la reconstituer. Elle devait dater de 1687, année de l’agrandissement de l’établissement. Le roi Louis XIV avait alors fait un don à la compagnie des Canonniers.
Jules Hachet fit reculer la porte pour qu’elle soit alignée avec le reste de la rue. Il découvrit alors une pierre sur laquelle il était écrit : Hôtel des Canonniers et Arquebusiers.
L’ensemble avait été recouvert de plâtre. La restauration fut un véritable travail d’artiste car le temps avait fait son œuvre, le seul morceau resté intact était la tête du capitaine.
L’hôtel possédait un immense jardin où s’entrainait la compagnie des Canonniers et des Arquebusiers. Pendant la Révolution, l’hôtel fut vendu à une association. En 1839, il était devenu un pensionnat universitaire. M. Dournel, le directeur, le vendit en 1851. M. Julien le rachetait toujours pour en faire un établissement d’instruction pour jeunes gens qui se destinaient au commerce ou à l’industrie. En 1896, il était de nouveau en vente pour en faire une fabrique de lingerie.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Retour en haut de page