Société Académique de Saint-Quentin

Le Monument aux Morts

Articles ❯ Saint-Quentin à travers les cartes postales

Le Monument aux Morts

 

En novembre 1919, le Journal Officiel promulguait une loi : chaque commune devrait inscrire dans des registres fournis par l’État, le nom de tous des militaires en précisant les blessures reçues, les distinctions honorifiques, les citations et ce, pour être conservés dans les archives.
Les communes voudront rendre un autre hommage à leurs enfants morts pendant la guerre et ériger un monument.
Celui de Saint-Quentin sera élevé place de la gare pour que les visiteurs puissent le voir en descendant du train. Il racontera les pages les plus bouleversantes de notre histoire : 1557, 1870 et 1914.
Il sera construit grâce à la souscription de généreux donateurs.
1302 noms de soldats morts pour la France ont été gravés dans la pierre. On y ajouta ceux de 14 fusillés et de 45 victimes civiles.
L’architecte était Paul Bigot, les deux sculpteurs Landowski et Bouchard, tous les trois grands prix de Rome.
Le monument sera inauguré le 31 juillet 1927
Retour en haut de page