Société Académique de Saint-Quentin

Le passage à niveau

Articles ❯ Saint-Quentin à travers les cartes postales

Le passage à niveau

 

Ce passage à niveau se trouvait dans la rue de la Fère qui allait alors de la place du 8 octobre et se terminait dans la campagne. Le pont supérieur n’existait pas.
En 1866, les habitants demandaient en urgence une passerelle au-dessus du passage à niveau du chemin de fer. Un lundi vers sept heures du matin, les ouvriers étaient, une fois de plus, bloqués pendant une bonne vingtaine de minutes par les barrières fermées : un train de marchandises faisait des manœuvres d’aiguillage. Le nombre de passants augmentait à vue d’œil. Ils devaient se rendre à leur travail dans le centre de la ville ou dans le faubourg d’Isle. Les portes des ateliers allaient peut-être être fermées. Le mécontentement grondait.
Quand, enfin, les barrières s’ouvrirent, certains employés préférèrent terminer tout simplement leur journée dans les cafés des environs … la journée ne sera pas payée.

 
Retour en haut de page