Société Académique de Saint-Quentin

Tribunal de simple police. Audience du 25 novembre 1849

Articles ❯ Nouvelles d'Autrefois

Tribunal de simple police. Audience du 25 novembre 1849

Le sieur Gris, jardinier à Eppeville, près Ham, convaincu d’avoir obstrué le passage avec sa voiture sur le marché de Saint-Quentin, a été condamné par défaut à 1fr. d’amende et aux faits.

La dame Marie-Anne Lecomte, demeurant à St-Quentin, a été condamné par défaut à 1fr. d’amende pour avoir jeté de l’eau sale d’un second étage sur la voie publique.

Le sieur Narcisse Nagent, domestique du sieur Mismaque, propriétaire à Saint-Quentin, convaincu d’avoir fait courir un cheval au galop dans la rue Saint-Martin, a été condamné à 6fr. d’amende et aux dépens solidairement avec ledit sieur Mismaque, comme civilement responsable.

Le sieur Prosper Tordeux, cultivateur à Saint-Quentin, a été condamné en 3fr. d’amende pour avoir labouré et détérioré le chemin de St-Claude, terroir de cette ville.

Le sieur Georges Chistane, tulliste à St-Quentin, entrepreneur du balayage à St-Quentin a été condamné en 3fr. d’amende pour n’avoir point fait balayer le boulevard St-Martin.

Les sieurs Joly frères, négociants à Saint-Quentin, ont été déclarés mal fondés dans l’opposition par eux formée à un jugement qui les condamne à curer la rivière de Somme, le long de leur propriété, sise au faubourg d’Isle.

Journal de Saint-Quntin

Médiathèque. Fonds local.

Retour en haut de page