Société Académique de Saint-Quentin

Il y a 200 ans, du 10 au 16 février 1820

Articles ❯ Ça s'est passé il y a 200 ans

Il y a 200 ans, du 10 au 16 février 1820.

13 naissances seront constatées par Louis Félix Desains, adjoint, faisant pour l’empêchement du maire les fonctions d’Officier de l’état-civil.

9 garçons : Quentin Louis Auguste, fils de Louis Auguste Frédéric Delaporte, fileur, domicilié 147 faubourg Saint-Martin ; Joseph Louis, fils de Joseph Claude Ballet, cordonnier, domicilié 290 faubourg Saint-Jean ; Fernand, fils de Charles Lefevre, fileur, domicilié 124 faubourg  Saint-Jean ; Joseph Gustave, fils de Joseph Isaac Dubreuil, serrurier, domicilié rue Saint-Martin ; Henry, né hors mariage, fils de Marie Catherine Prévost, domiciliée rue Saint-Martin ; Charles, né hors mariage, fils de Julienne Rémy, domiciliée rue du Petit-Pont ; Louis, fils de Louis Chelin, fileur, domicilié faubourg Saint-Martin ; Charles Louis François, fils de Louis François Gavet, meunier, domicilié 58 faubourg d‘Isle et Louis Joseph, déposé au tour de l’hospice civil de père et de mère inconnus.

4 filles : Victoire Florentine, fille de Florentin Demaison, bonnetier ; Louise, née hors mariage, fille d’Obéline Damarice Esther Cochet, domiciliée 30 faubourg d’Isle ; Victoire Joséphine, fille de Charles Dollé, cordonnier, domicilié 86 faubourg Saint-Jean et Elisabeth, fille de Nicolas Joseph Hyreaux, manouvrier, domicilié 979 rue d’Isle.

2 mariages  seront célébrés :

Constant Eugène Objeois, horloger, 22 ans 11 mois ave Agathe Thérèse Sophie Julian, 24 ans.

Antoine Devaillier, tailleur d’habits, 22 ans 11 mois avec Louise Françoise Cémence Corbeaux, 19 ans.

2 décès seront constatés :

2 femmes : Marie Catherine Caron, 75 ans, épouse de Nicolas Patté, domiciliés place Saint-Louis et Catherine Cean, 49 ans, veuve d’Augustin Vatin, cordonnier, domiciliée faubourg  Saint-Martin.

Retour en haut de page