Société Académique de Saint-Quentin

Simple police. Audience du 11 février 1848.

Articles ❯ Nouvelles d'Autrefois

SIMPLE POLICE.

Audience du 11 février 1848.

 

Le sieur Charles Testart, marchand épicier, demeurant à Fresnoy-le-Grand, convaincu d'avoir abandonné sa voiture dans la rue Saint-Martin, a été condamné en 2 francs d'amende et aux frais.

La dame Françoise Carré, femme du sieur Lionne, revendeuse, demeurant à Saint-Quentin, a été condamnée en un franc d'amende et aux frais pour avoir acheté des denrées pour les revendre sur le marché de cette ville, avant l'heure prescrite par les arrêtés de police.

Le sieur Charles-Achille-Hyppolite Decroix, boulanger à Saint-Quentin, déclaré coupable d'avoir vendu du pain, n'ayant pas le poids prescrit, a été condamné en cinq francs d'amende et aux frais.

Le sieur Hyppolite Lalou, hôtellier à Saint-Quentin, a été condamné en 6 fr. d'amende , pour avoir logé un étranger sans l'inscrire dans son registre.

( Rue Saint-Martin: rue Emile Zola aujourd'hui).

 

Journal de Saint-Quentin. Février 1848.

Médiathèque. Fonds local.

Retour en haut de page