Articles, photos, gravures

Articles ❯ Nouvelles d'Autrefois ❯ Tribunal de simple Police du canton de Saint-Quentin Audience du 16 février 1822

Tribunal de simple Police du canton de Saint-Quentin

Audience du 16 février 1822

le sieur Magnier a été condamné par défaut à 2fr. d’amende et aux frais, pour défaut de balayage de la voie publique.

Le sieur Gillermond, propriétaire, a été condamné par défaut à 2 francs d’amende et aux frais , pour défaut de balayage et dépôt de décombres sur la voie publique.

Le sieur Mayence, mécanicien, a été condamné à 2fr. d’amende et aux frais, pour défaut d’enlèvement de décombres déposés sur la voie publique.

Le sieur Paris a été condamné à 1fr. d’amende et aux frais pour même cause.

Le nommé Carrier, dit Mongras, et Auguste Moilet, manouvriers, ont été condamnés chacun à 11fr. d’amende, 3 jours de prison et aux frais, pour bruit et tapage nocturne apporté à la tranquillité publique.

Le nommé Doublet, dit Calpêtre, a été condamné à 11fr. d’amende et aux frais, pour bruit et tapages nocturnes.

Le nommé Louis Lemaître, couvreur en ardoises, a été condamné à 1fr. d’amende, 2 jours de prison et aux frais, pour injures avec récidive.

 

Journal de saint-Quentin. février 1822.

B.M. Fonds local.

Retour en haut