Articles, photos, gravures

Articles ❯ Les églises et les chapelles ❯ de la Toussaint

L'église de la Toussaint

                              

L'église de la Toussaint en 1557 avec au nord le cimetière et la chapelle Saint-Louis

                              

           Situation de l'église de la Toussaint sur un plan de 1557 de Charles Gomart


Le dessin d’un plan de Saint-Quentin en 1557 nous donne un vague aperçu de l’église de la Toussaint ou de Tous les Saints. Elle donna son nom au quartier dans lequel se trouvait aussi, au nord, la chapelle Saint-Louis (ancien vocable Saint Ménas ou Menne) et un grand cimetière qui suppléait ceux des autres paroisses. On sait que celle-ci existait avant le premier décembre 1214, date à laquelle elle est devenue paroissiale par ordonnance. Elle se situait en face de la gendarmerie actuelle, comme l’atteste la découverte de pierres lors de l’aménagement du Marché-franc en 1841. On y trouva aussi la dalle funéraire de la béguine Marie Le Cat, décédée le 23 jui 1320 qui y était enterrée. L'église ne survécut pas au siège de 1557 et fut détruite complètement en 1559, ainsi que la chapelle Saint-Louis, lors du renforcement des fortifications qui retranchait la zone du coupement de la ville. Le Chapitre de Saint-Quentin réunira l’église et la chapelle à Sainte-Pécinne. Depuis 1858 la rue qui borde la place du Marché-Franc, à l’est, porte son nom. Un immeuble de France-Télécom s’y trouve.

                                                      

Dalle funéraire, provenant de l'église de la Toussaint, de la béguine Marie Le Cat décédée le 23 juin 1320,  qui se trouve actuellement sur un mur de la chapelle de Sainte-Thérèse de l'Enfant Jésus de la Basilique

           

         Rue de la Toussaint             Immeuble France-Télécom, rue de la Toussaint          

                                                                     

         

Retour en haut