Articles, photos, gravures

Articles ❯ Les monuments ❯ Statue de Maurice Quentin de la Tour

La statue de Maurice Quentin de la Tour

 

  

Statue de Maurice Quentin de la Tour     Buste de Maurice Quentin de la Tour

    (œuvre d'Armand Langlet)                     (œuvre de Gabriel Girodon)

 

     Avant la guerre de 1914, cette statue se trouvait place Saint-Quentin près de la Basilique, elle avait été érigée le 4 mars 1856, non loin de la maison natale de notre pastelliste, non loin du cimetière où avait été enterré Maurice Quentin de la Tour.

     Armand Langlet en était le sculpteur

     Cette statue était en bronze et  faisait 2,50 m de hauteur. Le socle avait des consoles moulées et un bandeau en pierre dure et fine. Un trottoir de dalles posées en losange l’entourait, les plates-bandes de la bordure étaient aussi en pierre dure.

     Sur les quatre faces du socle,  on pouvait lire des inscriptions en lettres dorées gravées. Des palmes en bronze avaient été placées sur le devant et une grille de clôture en fer forgé avec un portillon entourait le tout.

     Le poids moyen était estimé à 800 kilos.

     La destruction pendant la première mondiale fut totale. La statue en bronze ainsi que les  palmes en bronze du socle, la grille en fer forgé du pourtour avaient disparu au cours de l’occupation ennemie. Le socle en pierre dure fine ainsi que le trottoir et sa bordure étaient détériorés en un grand nombre d’endroits et irréparables.

      Le remplacement complet de la statue en bronze, du socle en pierre dure et fine de Chauvigny, des quatre consoles, du trottoir fut évalué à 26 800 Fr.

      L’arrêté du 21 décembre 1922 accorda la somme de 19 586 Fr pour dommages de guerre.

     Sa reconstitution fut approuvée par décision du conseil municipal en date du 6 février 1931, d’après un rapport de M. Brassard- Mariage, architecte.

      La sculpture sera réalisée par Gabriel Girodon, grand prix de Rome.

      Le projet comprenait  les fondations, la maquette en plâtre exécutée en double exemplaire, le monument en élévation avec fournitures et pose des pierres: stèles, jardinières, bancs.

      La statue fut placée dans le square Saint-Quentin, près de la rue Fréreuse. Les jardiniers de la ville y firent des plantations d’arbres et d’arbustes nécessaires pour rendre l’endroit plus agréable. Le montant des dépenses, rétribution de l’architecte comprise, s’élevèrent à environ 82 000 francs sans les honoraires du statuaire.

     M. Minet, fondeur à Saint-Quentin fut sollicité pour la pose du monument dans le square. Il encastrera aussi le médaillon représentant mademoiselle Fel dans le socle en pierre. (CM du 21 avril 1931)

    M. Thomas Kotland, entrepreneur local, réalisa les travaux de pierre.

     Cette statue sera à nouveau enlevée par les allemands pendant la 2ème guerre mondiale. Il ne reste plus que le socle dans la cour du musée, près de l’école de dessins.

     Un troisième monument,  la copie de la deuxième, sera érigé devant le musée Antoine Lécuyer, près des pastels, en 1978.

         

Copie du buste de Maurice Quentin de la Tour dans le jardin du Musée A. Lécuyer

Retour en haut