Articles, photos, gravures

Articles ❯ Les églises et les chapelles ❯ Saint-Éloi - 1ère église

Saint-Éloi - 1ère église

                                     

                                                  Saint-Éloi  (Basilique de Saint-Quentin)

            

          Situation de l'église Saint-Éloi en 1557 sur un plan de Charles Gomart

            

                               L'église Saint-Éloi d'aprés François de la Tour en 1712


D’après la légende Saint-Éloi, en 651 est le second « inventeur »  du corps de Saint-Quentin après Sainte-Eusébie en 342.  Il aurait aussi enfermé les reliques du martyre dans une châsse qu’il aurait fabriqué lui-même.
C’est d’ailleurs  près de l’oratoire indiquant la découverte des restes de Saint-Quentin que fut bâtie la première église portant son nom, au sud de l’Abbaye de Saint-Quentin-en-Isle, certainement vers 1045. Indépendante du Chapitre de Saint-Quentin, elle ne devint pas paroisse comme les autres églises en 1214. On sait qu’elle l’était en 1295, du fait que l’on en fait mention dans une charte de Philippe IV le Bel à cette époque.
L’édifice comme l’indiquent plusieurs plans était situé à l’extérieur des remparts, à 200 mètres au sud des cornes de Vauban (au XVIIème siècle) à l’ouest de l’axe de la rue du général Leclerc, dans le bas de la rue d’Ostende, probablement place Cordier.
Son cimetière se trouvait à l’entrée, côté occidental et la rue de l’église la reliait à la rue du Faubourg d’Isle au XVIIème siècle.
Elle fut incendiée le 9 août 1557, sur les ordres de Gaspard de Coligny, ainsi que tout le Faubourg d’Isle qui n’était plus tenable.
Reconstruite à la fin du XVIème siècle, elle fut à nouveau détruite à Révolution après avoir été fermée et vendue.

            

        Place Cordier - Emplacement supposé avant la Révolution de l'église Saint-Éloi

Retour en haut