Articles, photos, gravures

Articles ❯ Les rues, les avenues, les places, etc... ❯ Rue Voltaire

Rue Voltaire

Dans le centre ville, elle prolonge la rue de la Comédie, débute au point de jonction avec la rue des Canonniers et se termine dans la rue Dachery .

Elle est  la réunion de trois rues:

Froid-Mentel ou Froid-Manteau , ou Fromentel , du coin de la rue des Canonniers à l'autre angle de la place des Campions,

aux Cerfs  jusqu'au coin de la rue de l'Evéché,

puis Saint-Thomas jusqu'au rempart. Ce nom de Saint-Thomas lui venait d'une église consacrée à Saint-Thomas-de-Cantorbéry qui se trouvait à l'angle de la rue des Agaces près de la propriété des sœurs de Saint-Vincent. Cette église avait été construite vers 1182, vendue en 1789 et démolie de 1794 à 1796.

Dans cette rue ont vécu de nombreuses personnalités.

Dans le jardin de M. de Brissac qui longeait  la rue, on enterrait  les protestants.

M. Delhome , député maire, sa maison rachetée par la ville devint la  Sous-préfecture de 1816 à 1848. Le roi Charles X y coucha en 1827.

Le Général Paulet habitait une maison qui se trouvait au coin de la rue de l'Etat-Major qui fut ensuite celle de M. Picard, autre maire de la ville.

Calixte Souplet, puis son frère Henry   

Avant la révolution, il y avait dans le bas le Pré Saint-Thomas ,  un endroit réservé aux fêtes .

La famille Dachery habitait la maison dite de la Licorne.

Arthur Gibert y avait aussi son entreprise.

Il y avait  dans cette rue de grandes caves très vastes et profondes qui auraient servi d'entrepôt à des vins destinés à la Hollande.

On y avait aussi deux puits. Le premier, "Puits des Faucons", se trouvait face à l'usine Touron elle aussi démolie pour donner place à des appartements de standings . 

Vers la rue Dachery

 

Vers la rue de la Comédie

 

 

 

Retour en haut