Articles, photos, gravures

Articles ❯ Les rues, les avenues, les places, etc... ❯ Rue Le Serurier

Rue Le Serurier

    

 

Elle s’appelait autrefois « rue des Fossés Saint-Jean » et avait été ouverte lors de la démolition des fortifications en 1838 et menait de la rue Saint-Jean (actuelle rue Raspail) au boulevard Richelieu, à l’emplacement     situé entre les anciens bastions Richelieu et Saint-Jean. La rue prenait naissance à un endroit qui avait gardé le nom de l’escalier qui permettait d’accéder aux remparts : « La montée Bidet »

Le 12 janvier 1891, le Conseil Municipal décide de la nommer « Le Serurier » du nom de deux frères bienfaiteurs de la ville :                         - Josias, né en 1797,  Chef de bureau au Ministère des Finances, Officier de la Légion d’Honneur.

- Félix, né en 1799, titulaire de plusieurs postes dans la magistrature, dont procureur général à Orléans, premier président à la cour de Douai, conseiller à la cour de cassation. Il était Commandeur de la Légion d’Honneur.

Leur famille avait eu dans ses rangs, de nombreux notables de Saint-Quentin, dont le Mayeur Néret.

Résidant après leur retraite, à Paris, ils rassemblent divers objets d’art précieux et une bibliothèque riche de nombreux manuscrits de grande valeur historique.

À leurs décès, Félix en 1880 et Josias en 1883, ils lèguent leurs collections dont on peut encore admirer une partie au Musée Antoine Lécuyer et une somme d’argent importante pour les hospices et pour la construction de béguinages.

Retour en haut