Articles, photos, gravures

Articles ❯ Les rues, les avenues, les places, etc... ❯ Rue Sainte-Pécinne

Rue Sainte-Pécinne

            Situation de la première rue Sainte pécinne sur un plan du XVIIème siècle

Situation de la deuxième rue Sainte-Pécinne en 1859 sur un plan de Charles Gomart

Ce nom a été donné à deux rues. À la fin du XIIIème siècle, c’était celui de celle qui menait de la rue de Remicourt, aujourd’hui rue d’Estiene d’Orves, aux rues de la Sous-Préfectures et des Suzannes. À l’angle étaient situés l’église et le cimetière Sainte-Pécinne (voir rubrique les églises et les chapelles) et au n°373 demeurait le chevalier d’Artois (voir dans la rubrique Société académique : plaque de la chapelle de Baudreuil). En l’an VIII, elle deviendra rue Nationale. Aujourd’hui cette portion de la voie fait partie de la rue du Gouvernement.

Ce sera ensuite la rue Boutefour, rue Danton actuelle, qui sera baptisée « Sainte-Pécinne ». Elle commence rue de la Sous-Préfecture annienne rue du Collège) et aboutit rue Michelet (Ancienne rue Sainte-Anne). La rue Boutefour lui vient du Four Sainte-Pécinne qui s’y trouvait au XIIIème siècle. C’est là que se trouvait l’Hôpital de la Croix-d’Or, fondé après le siège de 1557, et qui exista jusqu’en 1635.

En 1911, elle devient « rue Danton » 

                            Vue des rues de la Sous-Préfecture et du Gouvernement

                                                              Vue de la rue Michelet

Retour en haut