Articles, photos, gravures

Articles ❯ Les rues, les avenues, les places, etc... ❯ Rue Saint-Nicolas

La rue Saint-Nicolas

 

                           

              Rue Saint-Nicolas et tour Prémontré sur un plan de Charles Gomart

                           

                               Tour Prémontré à droite sur une gravure du XVIIème siècle

Avant le réaménagement du centre ville après la grande guerre et de la création de la rue de Lyon, Saint-Nicolas était le nom d’une rue aujourd’hui disparue, qui reliait la rue de Vesoul à la rue de la Sous-préfecture (appelée aussi rue du Collège ou des Liniers).

Après 1918, à son emplacement fut construit le magasin de quincaillerie de la maison Séret qui deviendra « Nouvelles Galeries», puis « Babou » et bientôt « Résidence Augusta »

Saint-Nicolas était le vocable d’une chapelle qui s’y trouvait au XIIème siècle propriété du Refuge de l’Abbaye de Prémontré qui occupait l’angle formé par la rue concernée et celle de Vesoul . Après 1557,  les bâtiments très endommagés changèrent de destination, devinrent un jeu de paume ou tripot et disparurent en 1728 pour faire place à un Grenier à Sel. La rue prit ainsi le nom de « du Grenier à Sel ».

Le secteur était dominé par une  tour qui avait été édifiée par l’abbé de Prémontré, Simon de Péronne, en 1348, sur l’emplacement des fondations du mur d’enceinte de l’ancien Castellum; elle fut démolie à la fin du XVIIème siècle.

La rue Saint-Nicolas avant 1914 était l’accès méridional direct pour se rendre à la collégiale en passant par les rues de Vesoul et de Granville (elle aussi disparue).

 

    

Gravure représentant la maison de gros des Établissements  Seret-Frères rue de la Sous-Préfecture, rue de  Saint-Nicolas et rue de Vesoul avant 1914

Retour en haut