Articles, photos, gravures

Articles ❯ Les rues, les avenues, les places, etc... ❯ Rue des Patriotes - rue des Cordelières

Rue des Patriotes - rue des Cordelières

                                   Situation de la rue sur un plan de 1911

Elle commence rue des Canonniers et finit rue Dachery. Le nom de rue des Cordelières lui  venait des sœurs Clarisses ou cordelières qui ont fondé un couvent  à cet endroit en 1223, appelé à l’époque rue des Juifs de la place des Campions à la rue des Agaces). Après la prise de la ville par les espagnols, Quentin Barré donnera aux sœurs la maison de Bornival en 1590. Elles seront chassées lors de la Révolution et en l’an VIII, la rue prendra le nom de Patriotes jusqu’à la Restauration. Après avoir servie d’ateliers, la maison Bornival accueillera les sœurs de Saint-Vincent de Paul ou Filles de la Charité en 1845. Celles-ci y installeront une école, qui sera laïcisée en 1899 (école maternelle actuelle des Patriotes). Une chapelle construite en 1854, au n°38 (voir article Chapelle de la Charité) existe toujours. En 1872, le nom de « Patriotes » remplacera celui de « Cordelières » pour éviter la confusion avec la rue des Cordeliers.

Dans cette rue se trouvent deux autres écoles : « Amédée Ozenfant » à l’angle de la rue du Docteur Caulier et l’Externat Notre-Dame à l’angle de la rue des Plates Pierres.

                                                                             Vue de la rue des Canonniers

                                                                                       Vue de la rue Dachery

Retour en haut