Articles, photos, gravures

Articles ❯ Les rues, les avenues, les places, etc... ❯ Rue Croix-Belle-Porte

Rue Croix-Belle-Porte

Rue Croix-Belle-Porte, fin du XVIème siècle - maison à l'enseigne de la Croix de Fer

              Situation de la rue en 1557 sur un plan de Charles Gomart

                                                                        Vers 1902

 

Elle commence place de l’Hôtel de Ville à l’angle de la rue Saint-André et se termine rue du Gouvernement. Son nom qu’elle porte depuis le début du XIVème siècle lui vient d’une enseigne représentant une Croix de Fer, fixée sur une maison située à l’angle de la rue et de la rue Saint-Jean (actuelle rue Raspail). Autrefois, à l’entrée de la rue se trouvait une petite place du Marché au volailles, c’est l’actuelle place San-Lorenzo.  Le Seigneur de Gibercourt a habité la rue et au début du XIIIème siècle à l’angle de la rue de la Nef d’Or, l’Abbaye de Mont-Saint-Martin y avait un refuge et hospice. Vers 1815, Maitre Raffart-Cambronne établit  son étude au n° 19. C’est dans cet immeuble que se tiendra le Cercle militaire en 1900. Après la Grande Guerre, le magasin « Au bon génie » s’y installera, puis une supérette jusqu’au 27 novembre 1976 où une explosion due au gaz détruisit l’immeuble et celui d’à côté. Si du côté impair, la rue s’arrêtait à la rue Saint-Jean, elle était du côté pair prolongée par la rue du Gouvernement. Aujourd’hui la rue Adrien Nordet la sépare. Au n° 21 le Guetteur de l’Aisne y avait son imprimerie et le magasin du peintre Desprey-Pollet était situé au n° 40.  

        Vue de la rue du Gouvernement               Vue de la place San-Lorenzo

Retour en haut