Articles, photos, gravures

Articles ❯ ❯ Police correctionnelle, audience du 20 août 1830.

Police correctionnelle, audience du 20 août 1830.

Ont été traduits :

  1. Félix Marchandier et Cadet Baudemont, fileurs à Saint-Quentin, pour coups et blessures
  2. La fille Bouchené et autres, de Beauvois, pour maraudage
  3. Thérèse Blanquin, femme Trépant, de Saint-Quentin, pour abus de confiance
  4. Constant Lecocq, aubergiste à Saint-Quentin, et Jacques Canon, son domestique, pour saisie de tulles de contrebande
  5. Les nommés Chevau-Cambrai, Louis Poiret, Henri Gobeaux, Félix Boniface, Louise Millet, la femme Gobeaux, Pierre Adenard, pour coups et blessures

Les jugements suivants sont intervenus :

Marchandier a été condamné à un mois d’emprisonnement, 16 Fr. d’amende, Baudemont a été acquitté

La fille Bouchené et ses complices ont été condamnés à trois mois d’emprisonnement, solidairement

La femme Trépant a été condamnée à six mois de prison

Lecocq et Canon ont été condamnés par défaut à la confiscation des tulles et à 810 Fr. d’amende

Chevau-Cambrai, Louis Poiret, Henri Gobeaux, Félix Boniface ont été condamnés solidairement, outre 25 Fr. de dommages-intérêts, à 40 Fr. d’amende, les trois autres ont été renvoyés de la plainte.

 

Journal de Saint-Quentin. Août 1830

B.M. Fonds local.

 

Retour en haut