Articles, photos, gravures

Articles ❯ Les monuments ❯ Monument de la défense de Saint-Quentin en 1870

Le monument de la défense de Saint-Quentin en 1870 - Place du 8 octobre

                        

                              

Ce monument, érigé en l’honneur des citoyens de Saint-Quentin qui repoussèrent victorieusement un corps des troupes allemandes dans la journée du huit octobre 1870 et des soldats de l’armée du nord qui luttèrent contre les forces trois fois supérieurs dans la bataille du 19 janvier 1871, fut inauguré le 8 octobre 1881.

 

La statue, les médaillons et les bas- reliefs étaient en bronze Barbedienne ou Thiébaut à 90 % de cuivre, œuvre du statuaire Barrias.

 

La statue représentait comme motif principal la ville de Saint-Quentin incarnée par une femme portant un costume d’ouvrier et coiffée d’une couronne ayant à sa droite un rouet. Elle tenait une quenouille dans la main symbolisant ainsi le textile, l’industrie principale de la ville. De la main gauche elle soutenait un défenseur volontaire de la Patrie qui tombait, atteint mortellement et dont le fusil s’échappait de sa main. Le corps de son fils, encore enfant, était placé à genoux, derrière le groupe.

Sur la face principale en médaillon, étaient représentées les armes de la ville en bronze, unies à celles de la république.

Sur la même face du piédestal, en granit, étaient gravées les inscriptions suivantes :

 

« Aux martyrs ! Aux vaillants ! Aux forts !

A ceux qu’enflamme leur exemple

Qui veulent place dans le temple

Et qui mourront comme ils sont morts. »

Victor Hugo

 

A droite du groupe et à la partie supérieure, était placé, en médaillon, le portrait en bas relief et en bronze du Général Faidherbe, vu de profil.

Au dessous,  incrustée dans le granit, signé encore Barrias, une plaque (dimension 1,18 X 0,50) représentait la bataille du 19 janvier 1871 du Moulin de Tout- Vent près de Saint-Quentin.

Au 1er plan on pouvait voir à cheval, le Général Pitié Derroja, le lieutenant Warin, le commandant Richard. Au 2ème plan, se dressait le moulin de Tout- Vent.

A gauche du groupe et à la partie supérieure était placé en médaillon le portrait bas relief en bronze du préfet de l’Aisne: Anatole de la Forge, vu de profil.

 

Au dessous, incrusté dans le granit en bas un autre bas-relief en bronze,  c’était une représentation de  la bataille du 8 octobre 1870 à Saint-Quentin avec au 1er plan, des ouvriers et des soldats en armes qui s’avançaient en courant vers la barricade. Dans un angle, un blessé était porté par trois femmes et un adolescent. Au 2ème  plan, des tirailleurs étaient placés derrière la barricade au sommet de laquelle se détachait le Commandant Anatole de la Forge, l’épée haute.

 

Sur la face postérieure du côté de la rue d’Isle et à la partie supérieure en médaillon, le portrait bas relief de Gambetta était vu de profil.

Autour du médaillon, on distinguait Léon Gambetta, ministre de l’Intérieur et de la guerre, gouvernement de la défense Nationale 1870-1871.

Au dessous, étaient gravés dans le granit, les noms des 11 membres de la Commission municipale de Saint-Quentin, pendant la guerre:

 

21 septembre 1870-22 avril 1871

MM. F. Malézieux, Président, E. Dufour, Vice-président, P. Bénard, Ch. Quérette,

Mariolle-Pinguet, G.Cordier, H.Souplet, Ch. Poette. Ed. Zillhardt.

 

Le socle et le piédestal étaient en granit beige poli. Les bordures des vasques étaient en pierre dure fine.

 

De ce monument, il ne reste plus qu’un plâtre au palais des Beaux-arts de  Lille. Il ne sera pas reconstruit car trop endommagé pendant la Grande Guerre. Toutes les parties en bronze, statues, bas-reliefs et médailles furent enlevés pendant l’occupation ennemie. Le piédestal du monument et le trottoir du pourtour en granit portaient la trace d’un grand nombre de trous d’éclats ou de chocs. La dorure des lettres gravées ainsi que le poli avaient complètement disparus.

 

La restauration du monument avait été évaluée à 15 000 Fr.

      

             Médaillons de Gambetta, de Faidherbe et d'Anatole de la Forge

    

          La bataille du 8 octobre 1870                    La bataille du 19 janvier 1871

                                    

                                                   Plâtre du monument aux Beaux-arts de Lille

Retour en haut