Articles, photos, gravures

Articles ❯ Les monuments ❯ Monument commémoratif du cinquantenaire de l'école laïque

Monument commémoratif du cinquantenaire de l'école laïque

                              

Le 16 juin 1931, le Conseil municipal décide d’ériger un monument commémorant le cinquantième anniversaire des lois de Jules Ferry, lois de 1881 et 1882, rendant l’école libre, gratuite, laïque et  l’éducation obligatoire.

Une commission est alors nommée pour recueillir les fonds nécessaires par souscription publique.

On demande à Ernest Diosi de proposer une maquette qui est acceptée dès la fin de l’année 1932.

Le monument se compose de 3 personnages grandeur nature : la République qui enseigne à deux enfants.

Ils sont surélevés sur un socle, contre une pierre haute de 4,50 m. Dans la partie supérieure de cette pierre est gravée l’inscription suivante :

« Cinquantenaire de l’Ecole Laïque 1881-1931 »

suivent cinq noms :

Condorcet

Jean Macé

Jules Ferry

Ferdinand Buisson

Paul Bert.

 

La commission se réunit à nouveau le 16 janvier 1933 pour décider de son emplacement. Ce sera au jardin d’horticulture en remplacement de la statue du Gaulois qui avait été détruite au cours de la guerre de 1914.

L’architecte était Louis Guindez.

                                       

Retour en haut