Articles, photos, gravures

Articles ❯ Les monuments ❯ Le monument à Albert 1er

Monument à Albert 1er

La mort d’Albert 1er, troisième roi des Belges, le 17 février 1934, va susciter une émotion unanime. Bon sportif, le monarque va mourir suite à une chute dans les rochers de Marche-les-Dames, dans la vallée de la Meuse, près de Namur,

 Les saint-quentinois veulent commémorer ce grand chef d’Etat qui, en 1914, n’avait pas hésité à lancer son pays dans la guerre pour respecter une parole donnée. Ils souhaitent en même temps remercier le peuple belge de les avoir accueillis pendant la guerre, en 1917, lorsqu’ils avaient dû quitter la ville.

L’érection d’un monument à la gloire d’Albert 1er est vite décidée.

Il sera réalisé grâce à des souscriptions recueillies jusque dans les plus petits villages de la région.   

Une statue de 2m 80 s’élèvera place du 8 Octobre. Elle sera l’œuvre du sculpteur Ernest Diosi. L’effigie représentera le roi debout devant un mur avec d’un côté le lion belge et de l'autre le coq gaulois.

Le fils d’Albert 1er, le roi Léopold, se déplacera en personne chez le sculpteur pour s’assurer de la parfaite représentation du portrait de son père. Il recevra d’ailleurs une reproduction de cette statue.

Guindez, architecte municipal, mettra en valeur ce bronze en l’entourant d’arbustes et de pelouses.

Le monument est inauguré le dimanche 12 juillet 1936 en présence du ministre de la Défense nationale Edouard Daladier et de M. de Welle, consul de Belgique à Saint-Quentin.

plaque de bronze qui se trouve derrière le mur

Ce monument a été déplacé, lors du réaménagement de la place en 1998.

Si à l’origine, la statue regardait vers le sud-ouest, elle le fait maintant vers le Nord

Retour en haut