Articles, photos, gravures

Articles ❯ Nouvelles d'Autrefois ❯ Maison du Grenier à Sel

La maison du Grenier à Sel

La maison, située à Saint-Quentin, rue de Vesoul, dite vulgairement du Grenier à Sel, tient d’une lisière à M. De Longlay et autres, d’autre à madame veuve Druez- Empis ; d’un bout par derrière à la rue du collège, vis-à-vis duquel ladite rue du Grenier à Sel, où se trouve l’entrée principale (une porte cochère) de cette maison.

Elle consiste en une belle cour d’entrée ; en salle, salon, chambres de maîtres et de domestiques, cabinets, cuisine, citerne avec pompe, caves, greniers, etc. etc., et en outre en un beau jardin agréablement planté et distribué.

Les terres consistent en un marché, tenu par un seul fermier et contiennent environ 87 ha, le tout situé terroirs d’Urvillers et Cerisy.

Le bail a été fait pour 21 années et récoltes consécutives ; il expire par la récolte de 1821.

La redevance porte à 225 hl, 1 dal de blé trois quarts de froment et un quart seigle, et le charroi de 4 voitures de bois, pris à 6 lieues à la ronde d’Urvillers et conduites à Saint-Quentin.

Ce marché a été divisé, pour la facilité des amateurs en deux lots parfaitement égaux ; en conséquence, et un choix desdits amateurs, on traitera soit pour la totalité ou pour la moitié dudit marché.

S’adresser, pour parvenir à l’acquisition de ces immeubles) à Me Desains, Notaire à Saint-Quentin, ou à M. Gautier, Commissaire-priseur, rue Saint-Jean, audit lieu, chargés de donner tous les renseignements nécessaires.

Journal de Saint-Quentin. 1919
B.M. Fonds local.

 

Retour en haut