Articles, photos, gravures

Articles ❯ Nos écoles au fil du temps ❯ Les salles d'asiles - Anciennes maternelles

Les salles d'asiles - Anciennes maternelles

Situation des 4 asiles en 1859 et emplacement de l’asile Saint-Jean en 1875 (Sources Société académique - plan Charles Gomart de 1859)


C’est en 1839 que furent fondées à Saint-Quentin les premières salles d’asiles. Ancêtres des maternelles elles étaient des établissements de charité et accueillaient les enfants de 2 à 6 ans. L’enseignement consistait en leçons de chose, de lecture au tableau par groupe, en tracés sur l’ardoise, en exercices degymnastique accompagnés de marches et de mouvements en chantant.
Le 2 août 1881 elles seront transformées en écoles maternelles
L’asile Sainte-Anne se trouvait au n° 37 de la rue Sainte-Anne (aujourd’hui rue Michelet) et sera transféré rue des Patriotes pour pouvoir agrandir l’école Sainte-Anne en 1889.
L’asile Saint-Eloi, d’abord rue Mayeur se trouvera ensuite rue de la Raffinerie
L’asile Saint-Martin fondé en 1839 sera construit en 1851 au n° 2 du Boulevard Saint-Martin (actuel boulevard Victor Hugo)
L’asile Saint-jean, d’abord place Crommelin, ensuite boulevard Richelieu ira ensuite rue de Cambrai où il sera inauguré comme asile modèle le 22 décembre 1874.
Les effectifs en 1877 étaient les suivants : Sainte-Anne : 256 garçons et filles – Saint-Éloi :258 – Saint-Martin : 369 – Saint-Jean : 376.
Détruites ou sérieusement endommagées en 1917 et 1918, les écoles maternelles ne seront pas reconstruites au même endroit.


                                                   Ruines de l’école maternelle Saint-Jean en 1919 © Collection particulière

Retour en haut