Articles, photos, gravures

Articles ❯ Nouvelles d'Autrefois ❯ Incendie d'un moulin

Incendie d'un moulin

Le 25 janvier 1823, un moulin de pierre, dit La Tour, situé sur la commune d’Harly, à l’extrémité du faubourg d’Isle, a été le foyer d’un incendie dont le développement s’est manifesté à huit heures et demie du soir.

Le moulin loué au sieur Floquet, tanneur à Saint-Quentin, était consacré à faire du tan.

Suivant toutes les probabilités, une imprudence aura été la cause de ce désastre dont il aura été impossible d’arrêter l’effet. Un verglas considérable enchaînait tous les efforts et toutes les volontés.

Le feu étant, à ce qu’il paraît, dans les parties inférieures du moulin, trouva des aliments dans le tan, les voiles et le mobilier combustible d’un moulin. Comprimé partout par des murs qui ne permettaient à la flamme aucune issue que par le haut, il n’en acquit que plus d’énergie. La charpente et le comble furent aussitôt dévorés qu’attaqués. Cette catastrophe présentait dans le lointain un effet pittoresque. L’incendie ainsi concentré dans une tour ronde, qui en dérobait le foyer et qui le poussait dans la seule partie supérieure offrait l’image d’un volcan. Le feu s’élevait en colonne, par la seule bouche qu’il s’était ouverte à la toiture et qui colorait l’horizon. La direction du vent empêchait la communication, aucune habitation n’a été compromise.  Ce moulin n’était pas assuré. La perte est évaluée à 6 000 francs.

Journal de Saint-Quentin

B.M. Fonds local

Retour en haut