Articles, photos, gravures

Articles ❯ Nos écoles au fil du temps ❯ Groupe scolaire Georges Bachy

Groupe scolaire Georges Bachy

Ce groupe scolaire comprenant à l’originedeux écoles, une école de garçons et une école de filles, s’élève à peu près au milieu de la Rue d’Epargnemailles, entre la Rue de Vermand et le carrefour des rues de Fayet, de la 3ème DIM, et du Blanc-Mont. Toutefois, la Rue d’Epargnemailles, se poursuit bien au-delà, jusqu’à la Place St-Jean, près de la Rue Kennedy (appartenant à la zone de recrutement du groupe scolaire).
Il occupe une parcelle importante, au Nord-Ouest de la ville, entre les maisons d’habitations et le Boulevard des Frères-Perret, plus en profondeur qu’en largeur, dans un quartier populeux.


HISTORIQUE
Par lettre du 27 novembre 1954, l’Inspecteur d’Académie donnait connaissance à la Municipalité d’un programme de constructions scolaires approuvé par le Préfet et visant particulièrement l’édification d’écoles rue
d’Epargnemailles d’après un projet présenté par l’architecte Jean ARDUIN.
On disposait d’un terrain d’1 ha 24 entre cette rue et le Chemin de fer du Cambrésis (actuellement Boulevard Perret).
Restait le financement de la construction. Au cours de la séance du Conseil municipal du 30 septembre 1955, le maire faisait savoir qu’à titre de dommages de guerre d’un immeuble non reconstructible, la Ville se voyait attribuer une indemnité de 1 381 543 F qui pouvait être utilisé à cette fin. C’est sur cette base que le projet fut
adopté le 13 juin 1956.
Les travaux (gros oeuvre) débutèrent peu après sous la conduite de Mr ARDUIN par l’entreprise THOMAS KOTLAND de Saint-Quentin.
La délibération du 20 février 1959 précisait qu’il s’agissait d’une école de garçons et d’une école de filles comprenant chacune 7 classes, 1 salle de travaux manuels, bureau et logement du directeur, un terrain d’éducation physique. L’école maternelle avec 4 classes, bureau et logement de la directrice, serait bâtie sur
le côté droit, sur deux niveaux.
La dépense totale était évaluée à 130 820 000 F pour le primaire et à 626 360 F pour la maternelle, et l’assemblée de conclure : « Il y a tout lieu d’espérer que ce groupe sera terminé pour la prochaine rentrée ».
Cependant, avec la construction du nouveau quartier Vermand-Fayet, l’afflux d’enfants obligea la Ville à agrandir les bâtiments du primaire par surélévation d’un étage, une nouvelle école maternelle étant bâtie dans ce quartier (Montessori) - délibération du Conseil Municipal 30/12/1965.
Au moment de leur création, on les nommait « écoles d’Epargnemailles »; elles étaient destinées à décharger les écoles Paraingault et Montplaisir qui ne pouvaient plus être agrandies.
Dans sa séance du 5 décembre 1960, le Conseil municipal décidait de leur donner le nom du Docteur Georges Bachy, décédé cinq mois plus tôt.


GEORGES BACHY
Né le 26 février 1883 à Saint-Quentin où il est mort le 13 juillet 1960. médecinchirurgien; militant socialiste SFIO ; conseiller municipal (1934-1960) et conseiller général de Saint-Quentin (1955-1960).
Fils d’un avocat, Bachy suivit des études au Lycée Henri-Martin, puis vint à Paris suivre les cours de la faculté de médecine. Il obtint son doctorat et fut nommé chirurgien à l’Hôtel-Dieu de Saint-Quentin en 1913, année où il publia De la cholecystectomie dans la lithiase vésiculaire.
Bachy fut mobilisé comme médecin au 91ème Régiment d’infanterie le 2 août 1914 et, cité 2 fois, fut nommé médecin-majo du 2ème Corps d’armée. Il était nommé Chevalier de la Légion d’Honneur le 9 novembre 1927.
Conseiller municipal de Saint-Quentin, son attitude durant les journées de l’effondrement de l’Armée Française en mai 1940 lui valut d’être promu Officier de la Légion d’Honneur. En 1944, il perdit un de ses fils, Louis, « décédé au champ d’honneur » sur le territoire de Fontaine-Notre-Dame.
Conseiller général, élu en 1955, il était arrivé en 2ème position derrière le candidat communiste au premier tour ; avec l’appui de sa section, il refusa de se désister en dépit des accords fédéraux et profita du désistement des candidats du RGR et du MRP et battit le communiste sortant. Il fut candidat aux élections sénatoriales de juin 1955.
Source : Gilles Morin - Le Maîtron (article paru sur Internet).


COMPOSITION

Groupe scolaire Georges Bachy


Les bâtimentsont été construits en décrochement, sur le côté droit de la parcelle, laissant un passage permettant l’entrée des élèves de l’école des filles et l’accès au parking pour le personnel enseignant ainsi qu’aux logements de fonction situés sur l’arrière.
Chaque école a été bâtie en béton sur trois niveaux, avec toiture peu élevée sur quatre pans. On accède aux étages par un escalier ouvert sur la cour à chaque extrémité des constructions. Les couloirs étroits, qui desservent chacun trois étages, ont été placés à gauche; les salles, très éclairées, donnent sur les cours de
récréation. Dans le hall d’entrée se trouve le bureau du directeur.
L’ensemble est divisé en 3 parties: l’ancienne école des garçons, l’ancienne école des filles et le plateau de sport. Chaque partie est séparée par un préau plutôt exigu, compte-tenu du nombre d’élèves, situé à la sortie gauche et prolongé par les sanitaires.
L’école maternelle se trouve sur le côté droit de la parcelle, derrière les habitations, avec ouverture sur la rue
Noirmont. Elle est bâtie de plain-pied et comporte 4 classes et salle d’évolution. La cour de récréation a été aménagée en terrain de jeux.


FONCTIONNEMENT

Ecole Bachy CM1 1960


L’ouverture des écoles eut lieu à la rentrée de 1959. Les travaux d’aménagement n’étant pas terminés, des classes préfabriquées furent installées près de l’école maternelle.
A la rentrée de 1977, on a opté pour la mixité. L’école des garçons est devenue l’Ecole Bachy 1 et l’école des filles l’école Bachy 2.
A Bachy 2, au rez-de-chaussée, on trouvait alors deux classes, celle du directeur et la CLIS; au premier étage, deux classes et la bibliothèque; au deuxième étage, trois classes.

Maternelle 1983

En 1987, tout le mobilier (tables, armoires, bureaux et autres) a été renouvelé dans les deux écoles.
A la rentrée de 1984 ont été mises en place les écoles de niveau, Bachy 1 comprenant le cycle 2, et Bachy 2 le cycle 3.
A la rentrée de 1998, les deux écoles ont été réunies sous une seule direction élémentaire, qui devait aboutir à la rentrée de 2004, avec le rattachement de l’école maternelle, à une seule direction primaire.
Est rattachée à ce groupe scolaire l’école maternelle MONTESSORI construite dans le lotissement Vermand-Fayet qui fait l’objet d’un panneau séparé.


QUELQUES DIRECTEURS ET INSTITUTEURS:
Primaire : Mme LAMOTTE, Mr EISENBEIS, Mr NORMAND, Mr BITAILLE, Mme GUILLE, Mr FOURIER,
Mr SOISSON, …

Mme LEBLOND, Mme COTELLE, Mme CHANAT, Mme EISENBEIS, Mme GRENE, Mme LOUVIAUX, Mr DUCHET, Melle BRISSET, Mme BOUTAVENT, ….
Maternelle: Melle HURIER

Retour en haut