Articles, photos, gravures

Articles ❯ Nos écoles au fil du temps ❯ Le Groupe Quentin Barré

Le Groupe Quentin Barré

Le groupe scolaire Quentin Barré se situe dans le quartier de Remicourt. Il a tout simplement pris le nom de la rue où il se trouve.

Quentin Barré était un mayeur, nom ancien donnait au maire, en 1572 et en 1576. Il fut bienfaiteur des pauvres et donna sa maison appelée " Le Bornival " en 1590 au Corps de Ville pour y recevoir des orphelins et leur donner la possibilité d'pprendre un métier. Quentin Barré a été inhumé dans l'église Saint-Jacques, aujourd'hui Espace Saint-Jacques, où l'on peut voir près de l'escalier de gauche une plaque avec son nom inscrit.

Le Conseil municipal de 1889 décide de faire construire à Remicourt une école maternelle puis une école de filles. Ce quartier neuf et sujet à développement, en était complétement démuni. Les garçons vont à l'école Théophile Dufour, située rue Calmille Desmoulins, les filles à l'école Saint-Anne rue Michelet ou à la Charité rue des Patriotes. Le terrain choisi se trouve à l'angle de la rue Quentin Barré et de la rue Jacquart, espace sain avec grands jardins. Pour cela, il faut acheter 2 parcelles : l'une appartient à M. Gillet et l'autre aux Hospices.

La réception des travaux a lieu le 23 juin 1904. Le quartier a maintenant une école maternelle de 3 classes, une école de filles de 3 classes ... et bientôt une cantine non prévue au devis sous le dénivelé de l'école maternelle pouvant accueillir plus de 200 élèves viendra s'ajouter.

L'école des filles © Collection particulière

L'école maternelle © Collection particulère

La cantine © Collection particulière

                                     

                                  Porte datant de la construction de l'école des filles en 1904 © Collection particulière

À la fin de la guerre 14/18, l'école Quentin Barré est en partie détruite. Tout de suite on installe 6 classes dans des baraquements provisoires, 2 classes maternelles et 4 classes primaires mais les travaux ne commencent pas tout de suite et ce n'est qu'en 1925 que les enfants retrouveront leur école.

                                                                                                  Année 1936

 

À la fin des années 40, Remicourt est un quartier en plein essor. La population augmente,. Les prisonniers sont revenus de la guerre. Les naissances sont nombreuses. De nouveaux bâtiments s'élèvent. Une caserne de gardes mobiles va être bâtie... l'école Quentin Barré est devenue beaucoup trop petite avec 5 classes pour 285 élèves; elle passe rapidement à 8 classes pour 387 élèves; 3 sont dans des baraquements et leur installation laisse à désirer. Le préau est exigu et il manque une salle d'enseignement ménager ! Des filles sont obligées d'aller dans d'autres écoles de la ville. Il faut agrandir. C'est devenu une priorité, une urgence.

On prévoit donc :

- 8 classes pour 360, 400 élèves au maximum : il faut donc construire un bâtiment de 3 classes avec vestiaire, une salle de propreté et une pour la visite médicale.

- Un préau de 350 m² fermé pouvant être aménagé en salle des fêtes ou de réunions.

- Agrandissement de l'école maternelle sur la rue Jacquard prolongée.

- Construction d'une école de garçons, 4 classes plus une classe pour le travail manuel avec vestiaire et préau et logement pour le directeur.

On prévoyait aussi l'aménagement d'un terrain de sport avec des pistes de 150 m, un plateau d'évolution et un portique avec fosses pour sautoir, des barres de suspensions et des poutres d'équilibre... le projet n'a pas abouti.

                                                                                                  Année 1949/1950

Agrandissement ? C'est aussi un nouveau besoin d'acquisition de terrains ! Si tout s'est bien passé lors de la première construction, la situation est différente. Pour la réalisation du projet, il faut acheter 2 terrains. Le premier à la cotonnière de Saint-Quentin, le second à Mme Billiaux qui se refuse à vendre une parcelle de sa propriété. En effet, Mme Billiaux habite au 6 rue Charles Picard et elle loue une parte de son terrain, rudimentaire, à l'institut La Croix pour que les élèves y fassent leurs activités physiques.

Une pétition circule, signée par l'ensemble des parents." Il est injuste de priver 400 élèves d'un terrain de sports, impossible à remplacer, pour le donner aux élèves d'une autre école ". Le projet est déclaré d'ordre d'utilité publique. Le Conseil municipal prend l'engagement de mettre le terrain de sports à la disposition de tous les élèves sans exception.

L'école des garçons est à peine finie pour la rentrée 1954. L'inauguration a lieu le jeudi 24 septembre en présence de nombreuses personnalités.

                                                                        École des garçons © Collection particulière

                                                                                 La cantine © Collection particulière

                                                                                                          Année 1949

                                  

                                                          Arbre de la cour de l'école © Collection particulière

 

Retour en haut