Articles, photos, gravures

Articles ❯ Saint-Quentin , il y a 100 ans ❯ Gare de Rocourt

La gare de Rocourt

On sait que la Compagnie de Vélu offre à la Ville de construire une gare des voyageurs à Rocourt qui coûtera 94 000 francs, 70 000 francs gagés sur des surtaxes sur des billets, l'enregistrement et les marchandises. Le reste serait à son compte.

D'engagement à construire une gare de marchandises, il n'y en a pas et pour cause, car la Compagnie du Vélu a tout intérêt à n'avoir pas de gare marchandises à Rocourt tout en ayant une.

Telle est la situation actuelle, un peu compliquée , mais très profitable.

Il n'existe pas à proprement parler de voie de marchandises lui appartenant, mais la Compagnie du Vélu en fit construire une qu'elle a abandonnée à M. Carpeza, d'Hervilly, comme embranchement particulier.

Il s'y fait un assez fort trafic indistinctement pour le compte de M. Carpeza et pour les autres expéditeurs ou destinataires Aujourd'hui même, on pouvait y voir à côté des dernières betteraves , des wagons de charbons en déchargement.

Indistinctement aussi, la Compagnie perçoit le droit d'embranchement de 0 fr. 12 par tonne sur les betteraves de la sucrerie ou du concessionnaire et sur les autres marchandises que le concessionnaire laisse arriver par tolérance .

C'est étonnant peut-il sembler, mais le Vélu a un gros avantage à n'avoir pas de voie à lui; il a tout de même son trafic et il gagne 1 fr. 20  par wagon à le faire chez les autres. Et c'est d'un rapport parfaitement régulier de plusieurs mille francs par an.

Il a grand besoin de ce supplément de recettes pour payer ses dettes, c'est entendu. Mais le bon public n'a pas à entrer dans cette considération. un gare de l'importance grandissante de celle de Rocourt, où passent maintenant trois compagnies de chemin de fer, devrait recevoir les marchandises, comme toutes les autres gares de ces lignes.

Bien au contraire, les marchandises qui y sont admises par tolérance vont supporter en plus de 1 fr. 20 de droit d'embranchement par wagon, 1 fr. 50 pour payer la gare des voyageurs soit 2 fr. 70.

Le tout sans avoir de gare de marchandises !

Journal de saint-Quentin

Novembre 1913

B.M. Fonds local 

Retour en haut