Articles, photos, gravures

Articles ❯ Saint-Quentin , il y a 100 ans ❯ A la gare

A la gare

 

La Compagnie du Nord publie imperturbablement son "Livret- Chaix", mais il est réduit à 32 pages et ne coûte que quatre sous.

Cette inscriptions s'y étale sur la couverture: "Horaire en vigueur jusqu'à nouvel avis."

Notre grande ligne est maintenant Paris-Jeumont.

Il y a quatre trains au départ: minuit 44, 8h.44, 12h.44, 18h.44.

Ils passent à Saint-Quentin respectivement à Saint-Quentin à 6 heures 4, 12h. 4; 18h. 4, et minuit 4.

Et ce qu'il y a d'admirable c'est qu'ils sont exacts. Nous avons pu nous en assurer hier. A la minute!

Les départs de Saint-Quentin pour Paris se font à 5h. 44, 11 h. 44, 17h. 44 et 23h. 44.

Tous les trains montants ou descendants restent dix minutes en gare.
On peut faire à la gare les mêmes compliments qu'à la mobilisation; c'est surprenant  d'exactitude. Malgré la diminution du personnel, tout se passe avec une régularité merveilleuse. Nous aurons l'occasion de parler plus tard des transports militaires, on n'y a pas connu un à coup.

Le personnel est d'un dévouement complet et d'une complaisance inlassable avec le public.

N'oublions pas les hommes de la territoriale, chargés de la garde des voies de communication. Ils s'acquittent de leur mission avec une conscience et un zèle au-dessus de tout éloge. Ils ont admirablement compris l'importance de leur tâche, surveillant nuit et jour les voies ferrées et les routes, et examinant avec le plus grand soin les laissez-passer exigibles des personnes circulant en automobiles .

Ils ont par leur vigilance, très utilement contribué au succès de nos transports de mobilisation et de concentration.

Le Journal de Saint-Quentin. Août 1914

B.M. Fonds local.

Retour en haut