Articles, photos, gravures

Articles ❯ Nouvelles d'Autrefois ❯ Filature de cotons

Filature de cotons

 

FILATURE DE COTONS

A SAINT QUENTIN

A LOUER PAR ADJUDICATION.

 

Le vendredi 9 août 1822, trois heures après-midi, il sera procédé, en l’étude et par-devant Me Desains, notaire audit Saint-Quentin, à la location, au plus offrant et dernier enrichisseur, d’une Filature de cotons, presqu’en pleine activité, et des bâtiments qui la contiennent, situés rue de la Grange.

La filature se compose comme il suit,

Une machine à vapeur de la force de deux chevaux avec mouvement intérieur ; sept tables à battre et à éplucher ; deux cardes doubles, en brisoir ; neuf cardes simples, en finissoir ; deux étirages doubles, dont un réparé à neuf, et un étirage simple, nouveau système et neuf avec leurs pots en fer blanc ; un métier en gros de 112 broches ; un de 108 broches, un autre de 96 broches, quatre de 204 broches, et un autre de 180 broches ; cinq dévidoirs, et un petit à échantillonner ; deux pelotteuses , une presse, une romaine, bureaux, rayons, paniers, poids, balances, et autres outils et ustensiles à l’usage d’une filature de cotons.

S’adresser audit Me Desains, et à MM. Desquilbet, L.-A. Baligant fils et Villette, syndics provisoires de la faillite des sieurs Tavernier et Cie, ex-filateurs à Saint-Quentin.

Journal de Saint-Quentin Août 1822

B.M. Fonds local.

Retour en haut