Articles, photos, gravures

Articles ❯ Nos écoles au fil du temps ❯ École de Filles Émile Zola

École de Filles Émile Zola

Au n° 36 rue Emile Zola (Anciennement dénommée rue Saint-Martin)


Au n° 36 de la rue Saint-Martin (aujourd’hui rue Emile Zola), Mlle Gobelin avait ouvert vers 1840 une « Pension et demi-pension pour les jeunes personnes ». C’est à cet endroit que les Frères des Écoles chrétiennes fonderont en 1852 un établissement. Dans cette maison en location, quatre frères accueillaient plus de 400 élèves. Mais suite à la maladie de l’Archiprêtre Tavernier et aux voeux de la population, elle passera sous administration communale le 1er janvier 1861. Elle devait rester gratuite, du mode d’enseignement simultané mixte, chauffée, éclairée par la commune. La ville fournissait les livres, le papier, les plumes, l’encre et autres objets. L’Archiprêtre Tavernier donnera 15 000 F à la condition que la ville achète la maison et qu’elle reste affectée à l’École chrétienne. En 1877, 248 élèves y étaient inscrits, dont 127 garçons et 121 filles. L’école des Frères sera supprimée en 1878. Devenue laïque, l’établissement aura une classe d’enseignement mode simultané et une classe mode mutuel. Le 1er octobre 1888, comme dans les autres écoles l’enseignement mutuel est abandonné. La salle concernant celui-ci sera divisée pour créer quatre classes.


                                                             Plan de l’école de filles Emile Zola ©Archives municipales


Celles-ci avaient une longueur de 9,9 m, une largeur de 7,5 m, une hauteur de 4 m, une surface de 74,25 m2 et un volume de 297 m3. Dans la partie moyenne de l’immeuble se trouvait un préau de 17 m x 5,5 m et au bout de celui-ci à droite une petite cour avec 6 cabinets d’aisance. Derrière les quatre classes, au même niveau une vaste cour de 642 m² était plantée d’arbres fruitiers et était contigüe à celle de l’école de garçons Jumentier. L’école était dirigée en 1890 par une institutrice de 3ème classe Mlle Douez, secondée par 3 adjointes de 6ème classe Mme Labert, Mlle Rhiéfaine, Mlle Savary et une adjointe stagiaire Mlle Philip, avec 50 élèves en moyenne par classe. Les lieux servaient aussi avant 1914 de bibliothèque populaire municipale. En 1913, des réparations importantes s’imposent et en vue de remplacer l’établissement défectueux on confie à Mr Brassart-Mariage l’étude pour l’édification d’un groupe scolaire garçons et filles sur l’emplacement de l’ancien hôtel Passet, à l’angle de la rue Emile Zola et de la rue de la rue des Glatiniers. Si le projet initial sera abandonné avec la guerre, un autre verra le jour au même endroit avec l’aide de la ville de Lyon, marraine de Guerre de Saint-Quentin : le groupe scolaire « École de Lyon », avec l’ancienne école de garçons Jumentier et l’ancienne école de filles Emile Zola. Au n° 36, en 1954 l’Office public d’H.L.M. de Saint-Quentin construira sur 3 étages deux immeubles avec 8 et 12 logements. Celui dans la cour donne à l’arrière sur la cour de l’ancienne école de garçons Jumentier.   

                                             L’école Emile Zola, le 14 octobre 1918 © Archives municipales de Saint-Quentin


                                             Immeuble HLM construit à l’emplacement de l’école, vu de l’intérieur.

                                      
                                        Immeuble HLM construit à l’emplacement de l’école, vude la rue Emile Zola

 

Retour en haut