Articles, photos, gravures

Articles ❯ Nos écoles au fil du temps ❯ École élémentaire Lyon Jumentier

École élémentaire Lyon - Jumentier

En 1909, le besoin d’une école supérieure en centre-ville devient nécessaire. Le conseil municipal pense aménager les anciens locaux de l’école Emile Zola.
Le 1er août 1913, la ville les déclare comme étant impossible à restaurer , malgré de grandes dépenses, ils resteraient incommodes et insuffisants. L’école Jumentier, voisine, est dans le même état lamentable. Ces deux écoles se trouvent en plein centre-ville et défigurent l’image d’une ville riche et industrielle. Il faut donc reconstruire
La municipalité décide d’acheter une propriété, celle de la famille Passet qui se situe au coin de la rue Emile Zola et de la rue des Glatiniers. L’immeuble est formé de deux parties et occupe une surface de 3 600 m². La charpente et la menuiserie sont en parfait état. Seuls quelques changements sans grande importance sont à prévoir comme l’abattement de cloisons.


© Service Architecture et Patrimoine


L’architecte de la Ville, Brassart-Mariage, est chargé de faire les plans en 1913. Il prévoit une école de 14 classes pouvant accueillir chacune 48 élèves soit 672 écoliers des deux sexes. Ce projet n’aboutira pas.


© Archives municipales


1914, la guerre

Début 1918, M. Herriot, Sénateur-Maire de la ville de Lyon , décide que sa commune sera marraine de guerre de Saint-Quentin. Très vite un comité de parrainage est créé. Lyon reçoit des vieillards, infirmes, orphelins, soldats saint-quentinois. Elle envoie du mobilier, des vêtements, de l’argent. Une délégation vient en visite à la libération de Saint-Quentin. En 1923, c’est une délégation de Saint-Quentin qui se déplace à Lyon. Elle revient avec 850 000 F pour la construction de deux dispensaires et d’un groupe scolaire qui devra porter son nom.

Le groupe scolaire Ville de Lyon 1926 – 1927


La pose de la première pierre a lieu le 15 mars 1926. À l’intérieur, a été scellé un parchemin portant cette inscription: « Ce jourd’hui, 15 mars 1926, le citoyen Eugène-Romain Tricoteaux, maire de la ville de Saint-Quentin, a procédé à la pose de la première pierre de l’édifice du Groupe scolaire de Lyon »
Avant d’ouvrir ses portes aux enfants, l’école sert pour la foire exposition du 4 au 19 juin 1927. C’est une des plus grandes manifestations françaises de l’après–guerre. Saint-Quentin revit.


© Archives municipales


L'inauguration de l'école a lieu le 11 novembre 1927 en présence de M Edouard Herriot maire de la ville de Lyon avec le concours de l'Harmonie municipale. Les habitants sont appelés à manifester leur gratitude envers La ville de Lyon, marraine de guerre.
Théodule Collart, directeur de l'école, a laissé un registre de compte-rendu de conseils des maîtres. En 1932, il est signalé que l'école reçoit de la ville de Lyon, une série de tableaux pour décorer les classes. On en mettra deux dans chaque classe et le reste ira dans le couloir.


© Société académique


© Société académique


© Collection particulière

 

Retour en haut