Articles, photos, gravures

Articles ❯ Nouvelles d'Autrefois ❯ Café Riche en 1910

Le café Riche en 1910

L'établissement était situé au 8 rue des Toiles entre la place de l'Hôtel de ville et la petite Place de Saint-Quentin. Il appartenait à M. Delecourt  qui voulait offrir à ses clients un double divertissement.

Au rez-de-chaussée, M. Delecourt  avait fait une vaste salle, basse de plafond dans la partie surmontée d'étage et s'élevant sur une ancienne cour couverte d'un vitrage colorié. Les murs étaient décorés par des glaces . Il y  avait aussi un énorme comptoir en acajou et en marbre où se dressait une vaisselle étincelante.

Dans le fond, il y avait un orchestrion monumental . C'était un appareil capable d'interpréter de la musique ressemblant à celle des orchestres. Il avait coûté plus de 30 000 francs et jouait avec une grande force et une variété de sons considérables des airs en vogue à l'aide de bandes perforées. M. Delecourt  avait aussi acquis un cinématographe qu'il avait placé à côté de l'orgue, les projections se faisaient sur un écran installé à 11 m.

Quatre garçons faisaient le service et tous les dimanches, la foule se pressait à l'entrée du café.

                                               

                                                                                    Café Riche en 1928

Retour en haut