Articles, photos, gravures

Articles ❯ Les rues, les avenues, les places, etc... ❯ Avenue Faidherbe

Avenue Faidherbe

            

  Situation de la   rue Neuve Saint-Martin (ancienne avenue Faidherbe) en 1859

 

av Faidherbe vue de la place Henri IV en 1919 et de la place Dufour-Denelles avant 1914

 

Des travaux vont commencer avenue Faidherbe afin de la rénover : le revêtement du parking central entre les deux chaussées étant complétement détérioré et soulevé  par les racines des arbres. C’est donc l’occasion d’évoquer ce lien entre le centre-ville et le faubourg Saint-Martin.

Autrefois cette artère de la ville n’était qu’une rue, elle vit le jour vers 1820 lorsque l’on démantela les fortifications  entre la porte Saint-Martin et la porte de Pontoile. En prolongement de la rue Saint-Martin (actuelle rue Emile Zola) elle joignait  la  place Henri IV et  la place d’Artois ou   d’Orléans (place Dufour-Denelles) et avait pour nom : rue Neuve-Saint-Martin, nom qu’elle gardera jusqu’ en 1889. Elle n’avait pas la configuration actuelle, les arbres étant disposés de chaque côté d’une voie centrale. Son implantation actuelle avec un terre-plein entre deux chaussées ne vit le jour qu’en 1878.

Après  la mort du Général Faidherbe le 29 septembre 1889, elle deviendra l’avenue Faidherbe.

Ce général après une  grande carrière au Sénégal et en Algérie est nommé par le gouvernement de la République après la défaite de Sedan, Commandant de l’Armée du Nord le 3 décembre 1870. Il réorganise cette armée et retarde la victoire des prussiens par des victoires à Pont-Noyelle le 23 décembre 1870 et à Bapaume le 3 janvier 1871. Après la capitulation de Péronne , il est coupé des communications avec la France. Il livre une rude et héroïque bataille au Moulin de Tout Vent à Gauchy le 19 janvier 1871. Il est obligé de battre en retraite. L’armistice sera signé le 28 janvier. Après la guerre Louis Faidherbe  se lancera dans la  politique.  

Une statue du Général se trouvait en bas de l’avenue, elle disparut pendant la 2ème guerre mondiale (voir l’article dans la rubrique « Les monuments »)

On peut voir dans cette avenue  deux immeubles « Art-Déco » : au n°11 celui où était la « Maison du peuple » et au n° 12 l’ancien siège de «  la Fraternelle »   avec  Atlas soulevant la terre.

Au n° 2 habitaient Louis et Marthe Laucher, héros de la Résistance, morts en déportation : Une plaque en leur mémoire y est apposée.

En face se trouvait une brasserie de 1840 à 1914 et le propriétaire Jules Cacheux poursuivra une activité de malterie et de cidrerie jusqu’en 1960.

       

L'avenue Faidherbe vue de la place Henri IV et de la place Dufour-Denelles en 2012

           

     L'ancienne Maison du Peuple       Ancienne Fraternelle - Atlas soulevant la terre

                        

Plaque en mémoire des époux Laucher         Ancienne malterie et cidrerie Cacheux

                            

 

 

 

 

                                                                                                                 

Retour en haut