Articles, photos, gravures

Articles ❯ Les hommes célèbres et les personnalités ❯ Antoine Vicaire

Antoine Vicaire (1715-1796)

Recteur de l’Université de Paris, 1757-1759

Par Monique Séverin

 

    J’ai trouvé la trace du recteur Vicaire dans les livres de Colliette et Hordret. Colliette cite Antoine Vicaire, né à Fontaine-les-Clercs, fils de Quentin Vicaire, laboureur en ce village, devenu professeur de rhétorique au Collège royal de Navarre et prêtre, recteur de l’Université de Paris en 1757.

    Louis Hordret est plus prolixe. « Elève du Collège de Saint-Quentin, né au voisinage de cette ville, se distinguait à Paris dans la chaire d’éloquence du Collège royal de Navarre et dans la place éminente de Recteur de l’Université, soit par les discours qu’il prononçait en public comme professeur, soit par les mandements qu’il prononçait comme Recteur. En nommant un homme vivant, c’est un hommage que nous rendons à la patrie commune, bien moins qu’aux talents d’un compatriote et d’un contemporain, sur le compte duquel nous aurions à craindre que notre amitié nous aveuglât, si nous nous y étendions davantage. »

    Antoine Vicaire, né à Fontaine-les-Clercs le 17 janvier 1715, est décédé au même lieu chez son demi- frère paternel le 18 ventôse an IV (8 mars 1796). Ils pourraient descendre de la branche de Saint-Prix.

   J’ai déjà précisé le nombre de localités où se sont répandus les Vicaire, parents plus ou moins proches. L’ancien recteur est présent aux obsèques de Michèle Vicaire, d’Attilly, fille de Claude Vicaire-Frison, épouse de François Vicaire, laboureur à Senaves, nos ancêtres directs . Sa présence indiquerait une parenté relativement proche.

    Le 19 octobre 1913, un « vieux Fontainois » écrit au Journal de Saint-Quentin. « En face du portail du cimetière (de Fontaine-les-Clercs) se trouve un petit monument en forme de pyramide, élevé en l’honneur d’un des bienfaiteurs des pauvres, Louis Quentin Vicaire, décédé le 29 août 1806. Colliette, ajoute le lecteur, nous parle d’un ancêtre ( ?) de ce Quentin Vicaire, Antoine Vicaire, né à Fontaine-les-Clercs (canton de Saint-Simon) près de l’Auguste de Vermandois, fils de  Quentin Vicaire, laboureur en ce village. Il est devenu professeur de rhétorique au Collège de Navarre et prêtre. Il fit afficher le 24 octobre 1757 le mandat qu’il avait composé pour la naissance du Comte d’Artois (futur Charles X) en qualité de recteur de l’Université de Paris. Place glorieuse, place méritée, place sagement remplie et soutenue »

    Outre ce texte sur la naissance du comte d’Artois, Antoine Vicaire a publié de 1763 à 1787 les travaux suivants :

Discours sur l’éducation                   Paris 1763,      236 p

Quillelmo de Lamoignon                   Paris 1751 (date erronée car il est mort en 1764)

Plan de l’Enéïde de Virgile                Paris 1787       431p

Regi pacifico Ludovico                       Paris 1749.

 

    L’acte de décès de l’ancien recteur fait mention de ses demi-frères, côté paternel, Alexandre Vicaire, laboureur à Roupy et Louis Quentin Vicaire, laboureur à Fontaine. On y trouve également les précisions suivantes : « décédé à 10 h et demie du soir, en cette commune (le 8 mars 1796) 18 ventôse an IV. Antoine Vicaire ancien recteur de la cy devant université de Paris et professeur d’éloquence au cy devant collège de Navarre, que le dit défunt était né le 17 janvier 1715 en la paroisse de Fontaine-les-Clercs, fils de Quentin Vicaire et Marie Anne Cailleaux sa femme.

    Cependant, je n’ai pas trouvé son acte de naissance au registre de Fontaine-les-Clercs.

                              

                       Acte de décès d'Antoine Vicaire à Fontaine-les-Clercs

Retour en haut